Salle de bain pour personnes handicapées et âgées : comment organiser les espaces ?

Se sentir à l’aise sans limite ni obstacle dans la salle de bains de votre maison est un aspect très important. La salle de bain elle-même peut cependant devenir un “piège”, un endroit insidieux pour les personnes handicapées ou les personnes âgées qui, précisément à cause de leur âge, ont des difficultés motrices. C’est pourquoi il est absolument nécessaire de garantir à ces personnes une utilisation aisée de toute la zone des toilettes. Heureusement, ces dernières années, une large gamme d’articles sanitaires et d’aides spéciales pour la salle de bains a été conçue pour faciliter au maximum la vie quotidienne des personnes à mobilité réduite et faire de la salle de bains un lieu confortable. Cet article vous donne des conseils utiles sur la meilleure façon d’organiser une salle de bain spécifique pour les personnes âgées et les handicapés. Dans certains cas, il est possible d’obtenir un résultat plus que satisfaisant même avec quelques interventions simples.

Salle de bain pour personnes âgées et handicapées : comment la concevoir ?

Si vous prévoyez une salle de bain pour personnes âgées et handicapées, la première chose à faire est de vous assurer qu’elle est suffisamment grande, de manière à permettre un mouvement facile, sans barrières architecturales (différences de hauteur, marches, etc.), surtout si l’environnement doit être utilisé par des utilisateurs de fauteuils roulants. Ce sont certainement des astuces que peuvent avoir ceux qui ont beaucoup d’espace à leur disposition ; dans le cas où il n’y a pas la possibilité de grandes expansions, il suffira alors de réorganiser les environnements pour répondre aux besoins de l’utilisateur, avec l’aide d’un professionnel spécialisé par exemple. D’une manière générale, la forme en plan carré est la plus appropriée pour une salle de bain pour personnes handicapées et âgées, car elle offre un espace suffisant pour les mouvements et pour l’installation d’appareils sanitaires spécifiques.

Pour mieux comprendre, à titre d’exemple : considérant que les dimensions globales d’un fauteuil roulant sont d’environ 70-75 cm (et qu’il faut donc environ 150 cm pour permettre une rotation de 360°), une pièce de 200×200 cm permet de placer à la bonne distance tous les services d’une salle de bain normale (bain ou douche, lavabo, toilette et bidet), tout en laissant à la personne handicapée un espace de mouvement adéquat. Et que faire si la zone des toilettes est haute ?

Il est facile de procéder en disposant les toilettes le long d’un seul mur, à environ 30-40 cm de distance, de manière à ce que les fauteuils roulants et les trotteurs puissent passer facilement, sans obstacle. Une dernière recommandation, il est très important de veiller à ce que l’entrée ait au moins 90 cm de large. En outre, il est préférable d’opter pour l’installation d’une porte avec le plus petit encombrement possible, c’est pourquoi il est conseillé d’installer des portes coulissantes ou des modèles qui peuvent s’ouvrir à la fois vers l’intérieur et vers l’extérieur.

Salle de bain pour handicapés : les accessoires appropriés

Il y a beaucoup de petites astuces à prendre en compte pour meubler au mieux une salle de bain pour handicapés et personnes âgées. En ce sens, il peut être très utile, par exemple, d’étudier une nouvelle position pour le miroir et le lavabo ; en particulier, ce dernier doit être installé à une hauteur maximale de 70 cm, afin qu’il puisse être utilisé même en position assise.

Si vous décidez de ne pas les modifier, vous devrez également intervenir sur les toilettes déjà existantes pour les adapter à la nouvelle fonction. Si, en revanche, vous souhaitez acheter de nouveaux articles sanitaires, vous devez choisir entre ceux spécialement conçus pour les personnes âgées et les handicapés. Il s’agit généralement de modèles installés à une hauteur plus élevée par rapport au sol, de manière à permettre une utilisation plus facile, par exemple, en minimisant la différence de hauteur entre le fauteuil roulant et les toilettes.

La douche et la baignoire nécessitent également une attention particulière : il peut être utile, d’allonger et d’y insérer des trappes ou des systèmes mécanisés pour faciliter l’entrée et la sortie. Enfin, il est très utile d’enlever les meubles et les étagères excédentaires des murs, de manière à laisser de la place pour les poignées et les supports qui peuvent faciliter les mouvements, offrant également une prise plus stable. Sur le marché, il existe une immense variété de poignées, de mains courantes et de barres basculantes en différents matériaux (aluminium peint, acier peint, acier inoxydable, plastique antidérapant, etc).

En ce qui concerne le positionnement des aides, chaque salle de bain sera conçue en fonction des besoins spécifiques du propriétaire. Les poignées et les mains courantes peuvent être installées au mur en position horizontale, verticale, oblique, avec un ancrage au sol ou même verrouillées au plafond selon des normes ergonomiques précises spécialement conçues pour faciliter l’utilisation et le mouvement, même pour ceux qui se déplacent en fauteuil roulant.