Incontinence des seniors : ce qu’il faut savoir pour trouver les solutions adaptées

Avec l’âge, les problèmes de santé se multiplient et l’incontinence est l’un des troubles les plus fréquents chez les seniors. Ceci peut d’ailleurs être une véritable source d’inconfort au quotidien. Dans la plupart des cas, il s’agit d’un trouble gênant qui peut créer chez l’individu un malaise psychophysique et affecter son mode de vie. Il convient de noter que l’incontinence est une maladie qui peut être traitée. Très souvent, pour le soigner, il suffit de changer certaines habitudes comportementales. Il existe aussi différentes thérapies qu’un médecin peut mettre en place pour soigner l’incontinence.

Les différents types d’incontinence chez les personnes âgées

Les personnes âgées peuvent présenter différents types d’incontinence. Il y a notamment l’incontinence urinaire et l’incontinence fécale. Chaque trouble est curable grâce à des thérapies spécifiques pouvant être proposées par le médecin après une analyse minutieuse de la maladie.

L’incontinence urinaire consiste en une incapacité à retenir son urine à l’intérieur de son propre corps au moment où se produit la stimulation de la distension de la vessie. Les causes de l’incontinence chez les personnes âgées sont souvent dues à des dysfonctionnements des voies urinaires comme des contractions involontaires de la vessie. Ce qui rend donc impossible la rétention d’urine, surtout lors d’un effort physique. Dans ce cas, il est possible de prévenir l’incontinence urinaire en modifiant son mode de vie. En fait, il est bon de rappeler que la caféine, l’alcool et les boissons gazeuses ont un effet diurétique. Il est donc utile de minimiser la consommation de ces produits. Mais, ces dysfonctionnements aussi peuvent être dus à divers types d’infections comme l’urétrite ou encore la vaginite atrophique chez la gent féminine. D’où l’envie d’uriner et les épisodes d’incontinence. Ces troubles sont fréquents surtout en post-ménopause et en andropause.

L’incontinence peut également être liée à des troubles neurologiques. Normalement, toute expulsion physiologique est dictée par un stimulus du cerveau. Le stimulus de la miction commence par le soulagement de la vessie. Celle-ci, une fois pleine, au lieu d’être vidée par réflexe sous le stimulus de ses propres récepteurs de relaxation, est inhibée par la volonté mentale de retarder l’expulsion. Dans les cas où cette capacité de contrôle du cerveau fait défaut, des contractions automatiques des réflexes musculaires se produisent. Sans possibilité de contrôle par le cerveau, l’incontinence survient alors chez les personnes âgées.

En ce qui concerne l’incontinence fécale, ce type de trouble empêche le senior de contrôler l’expulsion des gaz intestinaux ou des matières fécales. Ces fuites engendrent de grands désagréments au quotidien pour les personnes âgées qui en souffrent. La honte et l’insécurité sont les sentiments les plus courants. Une bonne expulsion fécale est due au bon fonctionnement des muscles du plancher pelvien et des sphincters anaux. Mais la bonne santé du rectum et des terminaisons nerveuses qui contrôlent l’évacuation des matières fécales est également essentielle.

Ce type d’incontinence peut être due à des maladies neurodégénératives, des lésions musculaires ou des troubles intestinaux. Dans le cas des personnes âgées alitées, ce trouble est généralement lié à un mauvais dysfonctionnement des muscles du sphincter. L’incontinence fécale est souvent aggravée par la présence de fécalomes. Lorsque les premiers signes d’incontinence fécale apparaissent chez les personnes âgées, il est absolument important de consulter un spécialiste capable de traiter le problème. Ainsi, les personnes âgées peuvent retrouver la sérénité perdue et bénéficier d’un meilleur confort de vie.

Pour les personnes atteintes de ce trouble, il est important aussi d’avoir une alimentation adéquate. En effet, en plus d’améliorer la consistance des selles, une bonne alimentation peut également assurer la régularité intestinale. En cas de diarrhée, il faut consommer plus fibres. Si au contraire, le senior souffre de selles dures, il est recommandé de boire beaucoup d’eau et de consommer beaucoup de fruits et légumes.

Les solutions pour l’incontinence chez les personnes âgées

Il existe des supports médicaux qui pourraient être utiles pour éviter le sentiment fréquent de honte et d’agitation provoqué par les troubles de l’incontinence chez les personnes âgées. Par exemple, vous pouvez demander à votre médecin d’insérer dans la vessie un cathéter avec un sac de collecte. Toutefois, il ne s’agit que d’une solution temporaire. Elle convient notamment lorsque l’incontinence est causée par une opération.

La réduction de la vessie ou de l’anus est la solution permettant de venir au bout de ce problème. Ceci aide les personnes âgées à retenir de plus en plus les matières fécales ou l’urine, réduisant ainsi le nombre d’urines et de défécations. Au fil du temps, la vessie s’y habituera, ce qui réduira l’envie d’uriner ou de déféquer chez le senior.

Pour éviter les situations désagréables dues à de légères fuites, l’utilisation de couches jetables pour les personnes âgées est une autre solution pouvant être adoptée. En fait, les épisodes d’incontinence surviennent souvent lorsque le senior est dehors, ou lorsqu’il tousse ou éternue. Une couche jetable offre toute la protection et la sécurité dont il a besoin. Ce ne sont pas des couches énormes et très visibles : elles sont complètement dissimulables par les vêtements de tous les jours. Ces couches fournissent par ailleurs une excellente capacité d’absorption. Fini donc les fuites désagréables et embarrassantes qui ont perturbé le quotidien du senior.