Senior : les aliments à éviter pour vivre plus longtemps

Le vieillissement n’est pas nécessairement une perte de capacité physique, mentale et sociale, mais une condition qui peut être contrecarrée par un mode de vie correct. L’important est d’y arriver dans les meilleures conditions possibles. Plusieurs études internationales l’ont démontré : une alimentation trop riche en protéines et en sucres simples active certains des principaux groupes de gènes qui favorisent le vieillissement et l’apparition de cancer, du diabète et des maladies cardiovasculaires, auto-immunes ou neurodégénératives (comme la maladie d’Alzheimer). Le régime de longévité est basé sur la consommation d’aliments végétaux ou à base de poisson. Voyons donc en détail ce qu’il faut faire pour vivre longtemps.

L’alimentation pour vivre longtemps : voici ce qu’il faut faire

– Il faut consommer moins de sucres : ils activent les processus de vieillissement et inhibent le renouvellement des cellules souches (des cellules indifférenciées, au centre de nombreuses études, qui nous aideraient à guérir diverses maladies). Pour se sentir bien, il est recommandé de réduire la consommation d’aliments à base de glucides et pauvres en fibres, tels que les pâtes, le riz, le pain blanc et les jus de fruits.

– Manger des aliments riches en grains complets (qui doit fournir 50 calories par jour)

– Attention aux graisses saturées : elles doivent être limitées. Alors attention au fromage, aux sucreries et au beurre. C’est bien connu que le chocolat peut se dévoiler être un anti-stress mais il faut limiter sa consommation dans la limite du possible.

– Exposez sur la table des aliments contenant en grande quantité de bons lipides, comme par exemple le saumon, l’huile d’olive et les noix.

– Il est préférable de consommer peu de protéines, mais de consommer les bonnes : préférez celles d’origine végétale (pois, haricots, lentilles, pois chiches) et le poisson, qui doit être consommé 2 à 3 fois par semaine. L’apport quotidien en protéines ne doit pas dépasser 0,8 g par kg de poids corporel (48 g si vous pesez 60 kg), ce qui pourrait vous aider à maintenir vos muscles en forme passé un certain âge.

– Attention aux horaires : prendre le petit déjeuner après 8 heures du matin et le dîner avant 20 heures améliore la qualité du repos et la santé du métabolisme.

– Exercice : les experts recommandent 150 minutes d’activité physique par semaine pour les adultes. Attention, il ne faut pas confondre l’activité physique avec le sport : par “activité physique”, nous entendons tout mouvement corporel produit par les muscles du squelette qui utilisent l’énergie ; cette définition inclut le sport, l’exercice et d’autres activités telles que la marche, les travaux ménagers ou le jardinage.

– L’activité physique doit être adaptée aux capacités et aux possibilités de chacun et éventuellement être menée en plein air pour faciliter l’absorption de la vitamine D.

– Compléter l’alimentation avec des acides aminés essentiels et des protéines facilement absorbables, pour augmenter la masse musculaire ; de la vitamine D, pour améliorer la fonction musculaire et le métabolisme osseux ; du calcium, pour augmenter la masse osseuse ; des minéraux, pour reconstituer les réserves de l’organisme.